Traduire / Translate

mardi 21 février 2012

Micro-trottoir 2012 : Woland opte pour Nihous.



Cet entretien a été réalisé dans le cadre du micro-trottoir 2012 de l’arène nue. Vous pouvez en consulter ici la rapide description, ainsi que les douze premiers volets (un, deux, trois, quatre, cinq, six, sept, huit, neuf, dix, onze, douze). Je remercie vivement Woland, mon interlocuteur.

***

Woland a 30 ans. Il est cadre dans un grand groupe français. Marié et père d’un enfant, il est catholique pratiquant, mais « pas aussi tradi qu’il l’aimerait ». Il envisage de voter pour Frédéric Nihous au premier tour de l’élection présidentielle.

Vous avez décidé récemment d'accorder votre suffrage à Frédéric Nihous, candidat à l'élection présidentielle au titre de "Chasse, pêche, nature et tradition". Etes vous chasseur ou pêcheur ?

Pêcheur occasionnel et non chasseur ! Je n'ai pas réussi à trouver le temps de passer le permis de chasse. Mais cela ne m'empêche pas d'accompagner des amis dans leurs parties de chasse une ou deux fois par an. En fait, j'aime bien plus l’environnement de la chasse et de la pêche (relations humaines, joie contemplative, plaisir de manger) que l'action elle-même.

Ce n'est donc pas cela qui vous conduira à voter Nihous. Quelles sont vos raisons ?

Non effectivement ce n'est pas cela du tout. Mes raisons sont simples. D'abord, aucun candidat ne mérite ma confiance et je sais que Nihous ne gagnera pas. Donc lui apporter mon vote est un pari sans risque qui me permet de me donner bonne conscience puisque je serais quand même allé voter, ce qui est important malgré tout.

Ensuite, j'apprécie l'image que CPNT véhicule, le côté totalement déconnecté du monde moderne, le combat qu'ils mènent vaillamment contre les « verts-pastèques »….

Enfin, les chasseurs ont des fusils, donc je ne veux pas les mettre en colère... Et puis j'ai donné mon vote à Jean Saint-Josse en 2002 et il ne m'a pas déçu puisque son action n'a eu aucun impact sur ma vie ce qui est exactement ce que je demande à un homme politique.

N'y a-t-il pas un paradoxe entre dire que voter est important, tout en souhaitant que l'action des hommes politiques n'aient aucun impact sur votre vie ?

Je ne crois pas. Le fait de voter revient à se prononcer sur le type de gouvernement que l'on souhaite, ou du moins sur les orientations gouvernementales, et je souhaite un gouvernement le plus réduit possible afin qu'il n'entrave pas trop ma liberté.

Ne serait-il pas plus efficace, dans ce cas, de voter pour celui des candidats pouvant être élu mais qui nuira le moins à votre liberté ?

Bien entendu. Cependant tous les candidats pouvant être élus sont sur la même ligne à ce sujet là. Hollande, Sarkozy et Bayrou - je ne compte pas Le Pen dans les candidats pouvant être élus, soyons raisonnable, et de toutes façon elle mène une campagne d'extrême gauche - nous vendent un Etat maternant, nous prenant la main qu'on le veuille ou non, du berceau au tombeau. Je comprends qu'on empêche un enfant de courir avec des ciseaux, pas qu'on lui interdise de s'en servir. Et accessoirement, je ne suis pas un enfant !

J'ai voté Sarkozy en 2007 en croyant sincèrement qu'il allait nous rendre un peu de liberté puisque c'est sur ce thème entre autre qu'il a fait campagne. Ma « cocufication » fut intense... Alors même que la crise était justement l'excuse parfaite pour réduire l'Etat ! Mais non, Sarkozy a cru dans ses prérogatives de nous "protéger". 

Hollande est un socialiste pur jus, donc il n'envisage rien d'autre que l'intervention de l'Etat pour régler tout ce qu'il considère comme allant mal, ou comme étant injuste ou insuffisamment couvert de poudre de Fée Clochette.

J'ai cru que Bayrou était un peu moins pire, mais ses derniers discours démontrent bien qu'il fonctionne exactement selon le même logiciel que les autres.

Au moins Nihous, dont je ne connais aucune des propositions, ne risque pas de me nuire.

Malgré tout, lirez-vous son programme avant d'aller voter ?

Oui, par pure curiosité intellectuelle. Et puis, sait-on jamais, peut-être qu'il à même des propositions intelligentes !

Vous parliez plus haut de l'image du CPNT, en particulier son côté "totalement déconnecté du monde moderne". N'est-ce pas, avant tout, un certain attachement aux traditions qui vous pousse vers le vote Nihous ?

Etant profondément réactionnaire, il serait malhonnête de ma part de prétendre que le "Tradition" dans « Chasse, Pêche, Nature et Tradition » n'a pas de poids dans mon choix. En tous cas, c'est ce qui fait que je vais voter pour Nihous et non pour le candidat d'alternative libérale. Je ne suis pas intéressé par les luttes LGBT et autres niaiseries modernes qui nient le bon sens en demandant que tout soit l'équivalent de tout et inversement. A priori avec CPNT, je n'aurai pas de surprise de ce côté là. D'ailleurs à la place de Nihous, je refuserais catégoriquement de répondre à des questions portant sur les moeurs et leur évolution. Ces questions ne servent à rien d'autres qu'à détourner l'attention.

En tout cas, il est désormais trop tard pour choisir Christine Boutin. Y aviez-vous songé et avez-vous un regret ?

Pas du tout. D'abord, Boutin a été aux affaires. Donc elle est aussi coupable que les autres. Ensuite, elle a été conservatrice une seule fois dans sa carrière : en s'opposant au PACS. Enfin, elle n’était pas porteuse du combat que mène CPNT contre les inepties pseudo-écologiques, qui sont les nouvelles excuses invoquées par les gouvernements pour limiter toujours plus nos libertés.

Quid de Marine Le Pen, pour un "réactionnaire" ?

Comme je le disais plus haut, Mme Le Pen fait campagne sur des thèmes d'extrême gauche. Son père était un poujadiste traditionnel et sympathique.  Elle me semble être la tenante d'un socialisme à tendance nationaliste à l'opposé de ce en quoi je crois. Elle n'est pas du tout réactionnaire, elle est révolutionnaire.
Cependant, si elle se retrouve au second tour, je voterais pour elle à ce moment-là. Mais ce sera seulement pour faire de la peine aux gens qui auront fait campagne contre elle pendant les deux semaines de l'entre-deux tour.

Lire et relire :
Micro-trottoir 2012 de l'arène nue : la règle du jeu  CLICK

Micro-trottoir 2012 : Marcella, plutôt de gauche mais très circonspecte  CLACK
Micro-trottoir 2012 : Pour Jérôme, aucun doute, c'est Mélenchon   CLOCK
Micro-trottoir 2012 : Pour Dominique, ce sera sans doute Philippe Poutou  CLOUCK
Micro-trottoir 2012 : A 26 ans, Didier milite pour Villepin   CLUCK
Micro-trottoir 2012 : Pour Stéphane, un seul choix possible : Marine Le Pen  CLECK
Micro-trottoir 2012 : Anne penche pour Chevènement   CLYCK
Micro-trottoir 2012 : Jacques est convaincu par Boutin CLONCK
Micro-trottoir 2012 : Chloé conquise et acquise à Hollande  CLBCK
Micro-trottoir 2012 : Pierre, 20 ans, préfère Morin  CLGCK
Micro-trottoir 2012 : Louis-Alexandre croit en Corinne Lepage  CLNCK
Micro-trottoir 2012 : Yann aime sa région et...Eva Joly  CLVCK
Micro-trottoir 2012 : Bastien choisit à nouveau Bayrou  CLJCK
______________________________________

16 commentaires:

  1. oui, merci Woland pour ce témoignage parce que des idées aussi réactionnaires c'est pas facile à assumer. Religion, fusil, tradition, il prend des cours au texas? En tout cas je me demande toujours si c'est génétique ou si ça vient d'un mauvais coup sur la tête.

    RépondreSupprimer
  2. C'est notre Woland à nous ? Oui, sûrement, je reconnais son esprit exécrable…

    RépondreSupprimer
  3. Anonyme, c'est beaucoup de boulot pour en arriver là... Faut savoir lire, être curieux, connaitre un peu l'histoire. Mais si vous voulez de la vraie réaction faut venir chez moi.

    Didier, lui-même!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Désolé si je vous ai blessé mais je vous trouve un peu rigide et caricatural. Sans doute un effet du format journalistique. Je peux vous dire mon nom, ça ne changera rien à nos opinions.

      Supprimer
  4. Est-ce un jeu de mots avec François Woland ? Dans ce cas, c'est d'un goût douteux.
    Amicalement,
    FBL

    RépondreSupprimer
  5. Moi je vote Woland, sans hésitation.

    RépondreSupprimer
  6. « Moi je vote Woland, sans hésitation. »

    Moi itou, surtout s'il y a suffisamment de Sancerre blanc.

    RépondreSupprimer
  7. Aïe, je viens de l'écouter sur TF1.
    Nihous "jette l'éponge" et soutient Sarkozy.
    Moi qui suis d'une petite ville entourée de communes rurales, je n'ai pas l'impression que la ruralité (que Nihous voulait représenter) a été promue ces 5 dernières années.

    Il faut dire qu'avec la mondialisation et la politique européenne, l'aménagement du territoire voulu sous De Gaulle et poursuivi pendant quelques décennies a "du plomb dans l'aile".

    Lors de son passage à "On n'est pas couché", Nihous avait montré (avec raison) la situation calamiteuse dans ces communes (avec la désertification des services publics).
    Natacha Polony qui est aussi "branchée" sur la ruralité avait rappelé qu'il y a souvent plus de pauvreté dans ces communes que dans les banlieues.

    Franchement, je ne vois pas ce qu'apporterait pour ces villages la réélection de Sarkozy s'il n'agit pas différemment qu'avant.

    RépondreSupprimer
  8. Ce sera pour une autre fois...Nihous a déposé les armes. Une autre fois peut être ?

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour !
    Ayant vu Nihous à la télé, j'ai réalisé que la photo était la sienne, et non celle de l'Amiral.
    Oooh déception.
    Sinon, votre interview est un modèle du genre !

    RépondreSupprimer
  10. Et toujours pas d'interviewé pro-Sarkozy ! Les UMPistes ne liraient donc pas l'Arène ?

    ça en deviendrait presque vexant...

    RépondreSupprimer
  11. Ce matin, un malin a tué un chasseur...

    RépondreSupprimer
  12. @Pepe : le phénomène dont vous parlez est aussi abordé avec beaucoup de talent par Christophe Guilluy dans "Fractures françaises". Il traite aussi beaucoup de la pauvreté très méconnue qui frappe la France "périurbaine".

    @Carine : merci !

    @Anonyme : je ne crois pas que beaucoup d'UMPistes lisent l'arène, mais je vous promets que je relèverai l'intégralité de mon défi : chaque candidat aura eu son partisan !

    RépondreSupprimer
  13. "Ayant vu Nihous à la télé, j'ai réalisé que la photo était la sienne, et non celle de l'Amiral.
    Oooh déception."

    Non, l'Amiral est beau, lui.

    (Mais qu'est-ce qui me prend à fayoter comme ça, moi ?)

    RépondreSupprimer